Dawaasho Haboon Askari reer Jabuuti oo ay Maxbuus ahaan u Haystaan Jabhada Frud ee la Dagaalka kula Jirta

18/07/2017 (ARDHD) Le Président du FRUD nous adresse des vidéos des personnes qui sont retenues actuellement par le mouvement et qui s'expriment. Vidéo 1/4 Caporal-Chef Gouled Mahmoud de l'ANDSelon les règles de l'ARDHD, ces interventions font l'objet d'une traduction en Français, que vous trouverez ci-dessous.++ Contexte : Arrestations des 2 agents de l’Etat par le FRUDLe 27 juin 2017, des combattants du FRUD, au nombre d’une trentaine ont établi un barrage à Dalaï Af à mi chemin entre Tadjourah et Obock et ont fouillé plusieurs véhicules à la recherche des armes et de certains agents de la sécurité. Ils ont arrêté 2 personnes. Il s'agit du caporal chef Gouled Mahmoud de l'armée djiboutienne, basé à Waddi '(district d'Obock) , et un médecin laborantin Mohamed Houssein Hamadou, qui travaille dans la ville d’Obock. Plusieurs passagers ont demandé aux éléments du FRUD de libérer ces 2 personnes, ces derniers ont répondu qu'ils allaient les libérer après quelques jours. Ils auraient expliqué qu'ils allaient vérifier si le militaire n'était pas impliqué dans les exactions contre les civils ou dans les viols des femmes. Ils ont ajouté, c’est pour lui éviter d’être tué dans le combat ou de tuer les nôtres. ils ont répondu à la question pourquoi arrêter un médecin : c’est pour lui permettre pour la première fois de visiter les personnes malades dans des zones qui ne reçoivent jamais la visite d’un médecin et pour qu’il voie le désastre de la situation sanitaire des régions qui sont sous blocus sanitaire depuis 4 décennies. Depuis ces arrestations les dignitaires ne se déplacent qu’accompagnés des escortes militaires++ Traduction en Français de la première vidéo.Je suis le caporal chef Gouled Mahmoud Tolan matricule 06021668T, des forces armées de la République de Djibouti, je fais partie du régiment d’Obock, J’ai été arrêté à hauteur de Dalaï Af, je suis entre les mains d’une organisation qui s’appelle FRUD, c'est-à-dire front pour la Restauration de l’union démocrate . Ce sont nos frères, nous sommes bien traités, nous sommes en bonne santé, nous mangeons ce qu’ils mangent. Ils nous traitent très bien. Nous n’avons eu aucune difficulté avec eux. Notre libération dépende d’eux, nous prions Dieu pour qu’on soit libéré , sans avoir à affronter des difficultés.D’autre part, nos frères du FRUD, nous ont montré beaucoup de choses qui ont trait aux exactions commises par l’armée contre les civils, ce qui est en dehors de l’humanité et contraire à notre mission. Je saisis mes supérieurs, pour que les exactions contre les civils ne doivent pas avoir lieu et doivent cesser. Si l’armée veut se battre contre les éléments armées du FRUD, elle peut les affronter car ces derniers se trouvent dans la brousse, mais l’armée doit cesser les exactions contre les civils, car d’après ce que nos frères du FRUD nous ont montré c’st des violation des droits de l’homme. Nous prions Dieu que les civils soient épargné. Nous attendons notre libération et nous prions Dieu pour qu’on puisse rentrer chez nous enbonne santé et trouver notre famille en très bonne santé.

Opslået af Equipe Ardhd på 18. juli 2017